La route mandarine, Hue et la grande traversée vers Hanoi

3
29 avril 2014 à 12 h 53 min  •  Publié dans Nos aventures par  •  3 Commentaire(s)

Nous reprenons nos sacs en direction de Hué, la ville impériale. Nous nous arrêtons au Marble Mountain où de gigantesques grottes sont façonnées dans le marbre ; puis au village de pêcheur Lan co où nous déjeunons des fruits de mer sur un restau flottant.
Cette route, appelée la route mandarine, est juste trop belle avec des points de vue super sur les baies successives et la montagne aux nuages (nous étions en effet le tête dans les nuages).

Hue, est à nouveau un mini Ho chi minh: « course de mobylette » et agitations! Mais cette ville à une richesse historique incroyable grâce au passage de la dynastie Nguyen. On y trouve des tombeaux exceptionnels le long de la rivière des parfums. On aimerait bien que ce soit un terrain habitable avec une petite villa comme dirait François. Ils aimaient trouver des configurations géologiques parfaites pour y mettre leur corps : montagne, rivières et hectares de végétation.

C’est à bord d’une embarcation en bois et avec notre guide francophone que nous partons humer les bonnes odeurs de la rivières et découvrir le plus majestueux des tombeaux (Minh Mang) et la cité impériale. Nous sommes désormais incollable sur les animaux sacrés (la licorne, le phœnix, le dragon et la tortue), les 5 éléments (eau, terre, feu, bois et métal), les 5 colonnes et 3 poutres de l’architecture chinoise signifiant les 5 doigts de la main, la terre, le ciel et l’humanité :-).

Nous profitons également pour savourer les spécialités vietnamiennes, notamment la crêpe farcie de Hue, pratiquer notre vietnamien et bien sur faire un tour de cyclo-pousse. Nous savons désormais dire bonjour, Je m’appelle Amelie, je suis française, s’il-vous-plait, merci, 4 bières et l’addition…pas mal, non?

Nous prenons enfin place à bord du train de nuit pour Hanoi. Ce n’est certes pas notre TGV mais les couchettes étaient plutôt confortables. 15h plus tard et un buffle écrasé par notre loco, nous arrivons à Hanoi sur « the sound of silence » de Simon & Garfunkel qui hurle dans le haut-parleur du wagon.

3 Commentaires

  1. Franck Potwora / 2 mai 2014 at 14 h 55 min / Répondre

    C’est vraiment un beau voyage!!

    Amélie, comment dis-t-on « J’ai pris un gros coup de soleil? » : )

  2. david / 5 mai 2014 at 8 h 55 min / Répondre

    merci pour ce beau post! vous êtes superbes!
    Chris on dirait que tu mouilles le maillot, ca te change du badminton 😉
    et ca quoi ce bouc?

    ce soir reprise officielle du badminton, cette séance te sera dédicacée toi qui doit être en train de lézarder sur une plage des îles Perenthian!

    enjoy!

  3. Manue / 20 mai 2014 at 0 h 01 min / Répondre

    Dire son nom et demander une bière, que demande le peuple!
    Mandarine, Amé est bien dans le thème, qu’est-ce qu’on ferait pas pour s’immerger dans les coutumes locales, chapeau 😉
    Et maintenant z’etes ou?
    Bizz de Stras!

Répondre à: Franck Potwora (Supprimer la réponse)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

?>